Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Cette pratique prodigieuse au Québec va vous étonner

lundi, 7 février 2022 à 11:00 - Savourer des légumes locaux est possible au Québec même en hiver! Le saviez-vous? Eh oui, en dépit de notre climat froid lors de la saison hivernale, la culture en serre permet de prolonger la délicieuse saison des végétaux d’ici. Curieux et curieuse d’en apprendre davantage sur cette culture? C’est parti!


En bref :

  • Manger local : une pratique brillante ;
  • Le Québec en quête d’autonomie alimentaire ;
  • Les légumes locaux en hiver, oui c’est possible.

Le Québec fait bonne figure

La culture en serre, aussi appelée serriculture, permet de cultiver des végétaux dans des bâtiments de verre ou de plastique. Ces installations sont dotées de systèmes d’irrigation, de chauffage et de ventilation pour optimiser la croissance des aliments. Bien sûr, les végétaux qui y poussent sont protégés des intempéries qui accompagnent notre hiver québécois, plutôt rigoureux : température parfois glaciale, vents, bordées de neige, verglas et j’en passe! Si ce type de culture permet de produire des végétaux à l’année, elle permet également d’accroître les rendements comparativement à la culture en champ. Notons toutefois que les dépenses liées à ce mode de culture sont élevées.

En 2018, plus de 450 entreprises pratiquaient la serriculture. Au Québec, toujours la même année, environ 125 hectares étaient occupés par la culture en serre. Parmi les végétaux qui y sont cultivés, nommons les concombres, les tomates, les laitues, les poivrons, les légumes asiatiques, les fines herbes et certains fruits comme les fraises et les framboises. C’est en Montérégie, dans les Laurentides et dans la région du Centre-du-Québec que l’on retrouve le plus d’entreprises qui pratiquent la serriculture. Des végétaux nutritifs, cueillis à maturité parfaite et délicieux…Que demander de plus?

Regard vers l’avenir

Les dernières années nous ont confirmé ce que nous savions déjà, à savoir que le Québec doit se doter de stratégies pour atteindre une plus grande autonomie alimentaire. Pour agir en ce sens, le gouvernement a mis en place la Stratégie de croissance des serres au Québec 2020-2025. Parmi les objectifs de ce programme, on souhaite doubler la superficie de serres produisant des végétaux d’ici 5 ans, favoriser la création et le maintien d’entreprises rentables à long terme et se tailler une place au sein des marchés locaux, régionaux et nationaux. Souhaitons que ces objectifs soient atteints afin qu’on puisse bénéficier, et faire bénéficier les autres, de nos précieux végétaux d’ici!

Les essentiels

Les experts de la nutrition et de la santé le clament depuis bien longtemps : les végétaux sont indispensables à la santé globale. Parmi leurs bienfaits : Ils sont riches en fibres et aident au maintien de la santé digestive. Ils sont pauvres en calories et permettent de conserver un poids santé. Ils occupent du volume dans l’estomac en participant à la satiété. Ils aident à prévenir les maladies cardiovasculaires. Ils protègent de plusieurs types de cancer. De plus, ils ajoutent de la couleur, de la texture et de la saveur aux mets qu’on déguste chaque jour!

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), une consommation insuffisante de fruits et de légumes figure parmi les 10 principaux facteurs de risque de mortalité, tout comme le manque d’activité physique ou encore le tabagisme. Convaincu d’en consommer davantage?

Mes astuces pour en manger de 7 à 10 portions par jour : Avoir un plateau de crudités parées sous la main en tout temps. Penser d'en combler la moitié de son assiette lors des repas. Choisir des salades-repas en guise de lunch ou en ajouter aux sandwichs. En varier la présentation : crus, sautés, rôtis, vapeur, en salade, etc.

Ajouter des fruits à tous les déjeuners (bol de céréales, gruau-frigo, en garniture des rôties ou des crêpes maison, en smoothies) et à toutes les collations (yogourt et fruits, fruits et fromage, fruits séchés et noix). Se servir une entrée (salades, soupes ou potages). Préparer des repas composés qui incluent les légumes : pâtes au poulet et brocoli, couscous au tofu et légumes asiatiques, mijotés de bœuf avec légumes racines.


Pour avoir accès à d’autres conseils nutritionnels, des recettes, des vidéos et des articles, visitez le www.isabellehuot.com

À VOIR ÉGALEMENT : Randonnée : la réussite dépend de ce facteur

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité