Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Cette mesure pour vous protéger de la COVID-19 dont on parle peu

lundi, 2 novembre 2020 à 10:50 - Le ministre de la Santé, Christian Dubé, en parlait lors d'un point de presse du gouvernement jeudi. Avec l'hiver qui approche, les gens seront plus à l'intérieur, des précautions supplémentaires devront être prises en considération, selon des experts.

Nous sommes nombreux à être familiers avec les mesures sanitaires établies par la Santé publique (lavage des mains, port du couvre-visage dans les lieux publics intérieurs, distanciation physique). Mais avec la chute des températures, une autre mesure devra être ajoutée : l'aération des pièces intérieures de votre domicile ou de votre lieu de travail.

Dans le cadre d'une étude réalisée sur le sujet, le spécialiste médical Emil Reisinger confirme que les pièces mal ventilées contribueraient à la transmission des virus par les aérosols dans l'air.

« En plus des gouttelettes, les aérosols, beaucoup plus petits, sont considérés comme l'un des principaux moyens de transmission du coronavirus », ajoute-t-il.

Alors que les gouttelettes tombent au sol plus rapidement, les aérosols peuvent flotter plus longuement dans l'air et ainsi contaminer un individu dans une pièce fermée.

L'auteur de l'étude confirme le non-fondement de la peur de contracter un rhume en aérant plus une pièce. « Si la pièce est aérée correctement, personne ne devrait attraper la grippe ou un rhume. Seulement une dizaine de minutes peut faire toute la différence » mentionne Emil Reisinger.

L'institut allemand de santé et sécurité suggère une aération de dix minutes pour les pièces résidentielles et de trente minutes pour les salles de conférence.

À voir également : La COVID-19 freine les changements climatiques

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité