Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Ces actions que nous croyons écologiques et qui ne le sont pas

samedi, 29 juin 2019 à 10:01 - Plusieurs d'entre nous posent des actions au quotidien que nous croyons bénéfiques à l'environnement. Certaines d'entre elles s'avèrent toutefois néfastes sans que l'on en soit conscients... En voici trois.


Privilégier le bambou

Les accessoires fabriqués à base de bambou ont actuellement la cote. Ces brosses à dents, outils de cuisine et tissus menacent toutefois l'intégrité des forêts en Asie puisque les fabricants peinent à répondre à la demande grandissante.

Selon le Gouvernement du Canada, bien que l'on puisse croire que ce matériau est idéal puisqu'il pousse rapidement, nécessite peu de pesticides, possède des propriétés antimicrobiennes et qu'il est biodégradable... La réalité est moins rose.

La transformation de la fibre pour en faire un tissu nécessite l'utilisation de bon nombre de produits chimiques qui peuvent s'avérer néfastes pour l'environnement. De plus, le produit fini, appelé rayonne ou viscose, ne contient plus les propriétés que l'on associe au bambou.

Réutiliser plusieurs fois sa bouteille d'eau en plastique

Réutiliser à de nombreuses reprises sa bouteille d'eau en plastique présente plusieurs risques qui sont généralement inconnus. Par exemple, on peut remarquer qu'après plusieurs remplissages, l'eau a un goût différent. C'est en raison d'un nombre grandissant de bactéries. De plus, le plastique se désagrège dans l'eau et libère des solvants toxiques.

Pour illustrer le problème, une étude a comparé le nombre de bactéries présentes dans douze bouteilles réutilisées plusieurs fois et... la gamelle d'un chien. Résultat : les bouteilles mal lavées après utilisation contenaient trois fois plus de germe.

Privilégiez donc les bouteilles fabriquées à base d'acier inoxydable ou de verre.

Tout recycler... sans réfléchir

L'industrie du recyclage est en difficulté depuis 2018. On estime que près de 25 % des déchets sont contaminés lorsqu'ils arrivent au centre de tri. Certains pays refusent tout ballot de matières recyclées contaminé à plus de 0,5 %... Le recyclage demande également énormément d'énergie pour collecter, trier et transporter les matières.

À LIRE : Recyclage : ces erreurs fréquentes... et (très) nocives

Pour savoir ce qui est réellement recyclable, vous pouvez consulter l'outil Ça va où de Recyc-Québec.

À VOIR ÉGALEMENT : Les déchets canadiens resteront canadiens

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité