Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Catastrophes naturelles : plus fréquentes et plus coûteuses

mercredi, 14 octobre 2020 à 12:12 - L'Organisation météorologique mondiale a publié un rapport alarmant concernant les désastres naturels. Au cours des cinq dernières décennies, 11 000 catastrophes se sont produites tuant deux millions de personnes.


Selon l’Organisation météorologique mondiale, pas moins de 11 000 désastres climatiques sont survenus au cours des cinquante dernières années. Les conséquences sont graves : deux millions de morts et 3,6 trillions de dollars américains en dommages. Le récent rapport de l’organisme onusien révèle que, bien que le nombre de victimes ait diminué, la fréquence de ces désastres augmente et coûts qui y sont associés également. Les événements climatiques extrêmes ont augmenté en fréquence, en intensité et en sévérité. Dans le monde, une personne sur trois ne bénéficie pas d’une méthode d’alerte adéquate.

En 2018, 108 millions de personnes ont eu recours à l’aide humanitaire en raison de tempêtes, inondations, sécheresses ou incendies de forêt. Le rapport stipule que ce nombre devrait augmenter de 50 % d’ici 2030. Les coûts de ces désastres naturels sont estimés à 20 milliards de dollars américains par année. Le secrétaire de l’OMM, le professeur Petteri Taalas, souligne l’importance d’un système d’alerte efficace pour réduire les risques lors de catastrophes naturelles. Un tel mécanisme peut sauver des vies. Environ 90 % des dirigeants de pays en voie de développement ont exprimé qu’il s’agissait d’une priorité pour protéger les citoyens.

Dans son rapport, l’OMM a divulgué les recommandations suivantes :

  • Investir dans l’édification de systèmes d’alerte pour mieux protéger les populations
  • Poursuivre les investissements pour assurer le bon fonctionnement de systèmes d’observation globale
  • Assurer un suivi des investissements pour en connaître la destination

L’accent est mis sur les systèmes d’alerte préventifs puisque cet outil est indispensable pour sauver des vies. Aussi, les pays en voie de développement sont fortement concernés par ce rapport. En effet, 70 % des victimes de désastres climatiques proviennent de ces nations. L’OMM reconnaît également que les changements climatiques sont grandement responsables de l’augmentation des catastrophes naturelles.


À voir également : vaste trou dans la couche d'ozone

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité