Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Bilan : un mois d'avril exceptionnellement chaud

vendredi, 30 avril 2021 à 16:47 - Le mois d’avril s’est déroulé en deux temps. Tout d’abord, nous avons eu droit à une vague de chaleur historique, puis la situation s’est inversée.


En bref :

  • Un début anormalement doux ;
  • Une fin plus fraîche ;
  • Des précipitations pour certains secteurs.

Le mois d’avril a été marqué par des situations de blocage du côté du Groenland : un blocage aux impacts positifs en début de mois et plusieurs blocages aux impacts négatifs pour finir. Nous devions commencer le mois avec une grosse bordée, mais celle-ci a viré en queue de poisson (d'avril). Elle s’est même transformée en déluge en Gaspésie, ce qui propulse ce mois d’avril parmi les plus arrosés de la région.

Un début anormalement doux

Cependant, ce premier blocage a tourné en faveur des autres régions, qui ont pu vivre des conditions printanières de rêve. Plusieurs d'entre elles ont pu profiter d’une vague de chaleur de douze jours qui s’est étirée du 4 au 15 avril. Avec neuf degrés au-dessus de la normale et huit jours consécutifs de températures records, c’est du rarement vu dans l’histoire de nos printemps !

bilan 1

Ainsi, la première moitié du mois a été de sept degrés au-dessus de la normale, avec une température de 9,1 °C. Elle a été un degré plus douce que la deuxième moitié du mois au niveau des températures globales et de deux degrés pour les températures de jour. En temps normal, c’est cinq degrés plus chaud dans la deuxième moitié que dans la première moitié d'avril. En résumé, le mois d’avril a été de deux à quatre degrés plus chaud que la normale.

bilan 2

Un mois qui fracasse des records

Depuis 2013, tous les mois d’avril ont été frais, excepté en 2017. Le mois d’avril est donc le plus chaud depuis 2010, qui est aussi le mois record de chaleur.

bilan 4

Les anomalies les plus fortes (trois à quatre degrés au-dessus de la norme) font en sorte que l’Abitibi et l’est du Québec (Côte-Nord et Gaspésie) ont connu le mois d’avril le plus chaud ou presque.

bilan 3

Et ce printemps est dans le top cinq des plus chauds en 80 ans à Montréal. Le mois d’avril 2021 a aussi été plus ensoleillé que la normale. Ce qui fait de ce printemps le plus ensoleillé à ce jour en 50 ans avec une centaine d’heures de soleil au-dessus de la normale pour le sud du Québec.

bilan6

Des précipitations pour certains secteurs.

Le printemps sec se poursuit avec pour résultat le triple des feux de forêt habituellement enregistrés en avril, et ce malgré un rattrapage de fin de mois sur le sud du Québec. L’ensemble des secteurs est ainsi déficitaire en ce qui concerne les précipitations. Seule la Gaspésie en a enregistré un grand nombre, soit son deuxième mois d’avril en termes de total de précipitations.

pluie avril gaspé

Le Bas-Saint-Laurent, qui a reçu plus de 50 cm le 21 avril, l’emporte au niveau de la neige. C’est même le seul secteur qui dépasse sa normale de la saison. La région a reçu 324 cm depuis octobre, comparativement à 322 cm en temps normal. Les bordées ont évité le sud du Québec, à l'image de l'hiver. On ferme donc les livres avec un déficit de neige pour l'ensemble des régions du Québec, sauf le Bas-Saint-Laurent.

bilan pluie avril

À VOIR ÉGALEMENT : Wow ! Une tornade et un arc-en-ciel en même temps

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité