Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Une mauvaise nouvelle pourrait nous surprendre en avril

vendredi, 13 mars 2020 à 18:33 - Nous sommes à un peu plus de la moitié du mois de mars et le constat est le suivant : la douceur est (bien) présente... Malgré la dernière tempête de neige qui fortement frappé l'est. Est-ce que cela veut dire que l'on peut définitivement ranger les vêtements d'hiver ? Pas si sûr !

D'un point de vue météorologique, la chaleur a tendance à entraîner la chaleur. C’est ce que l’on constate si l’on prend l’ensemble des mois de l’année, en comparant chaque mois avec son précédent ou son suivant. Dans 60 % des cas, l’adage météorologique se vérifie.

« Quand il s’agit de comparer l’incidence de mars sur avril, que ça soit du point de vue de la douceur ou de la fraîcheur, dans 67 % des cas il y a corrélation », indique Réjean Ouimet, expert météorologue à MétéoMédia.

EXREJ444-1.JPG

Toutefois, si l’on ne prend que les mois de mars doux depuis 1940, avril ne suit pas toujours : le constat tombe à 58 %. Lorsqu’il s’agit de douceur, « le flottement est un peu plus grand et avril semble moins fidèle à son prédécesseur », souligne M. Ouimet.

Les probabilités chutent encore plus si l’on ne considère que les mois de mars doux depuis 2010 : « avril n’a suivi la tendance de la douceur de mars qu’une fois sur deux », explique Réjean Ouimet.

EXREJ444-2.JPG

Pour que l’on puisse avoir plus de chances d’avoir un mois d’avril doux, il faudrait que mars soit « exceptionnellement doux », soit dans le top 5 des plus doux. « Là, les probabilités augmentent : dans 60 %, avril suit mars », précise l’expert météorologue.

À voir également: hibernation des ours écourtée à cause de la douceur

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité