Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Atlantique : fin de la saison la plus active de tous les temps

mardi, 1 décembre 2020 à 10:55 - La saison 2020 a été la plus active de tous les temps dans l'Atlantique, battant haut la main celle de 2005.


En bref :

  • Nombre record de tempêtes nommées;
  • Nombre record de tempêtes ayant touché les États-Unis;
  • Des dégâts importants.

ouragans

Nombre record de tempêtes nommées

L'année 2020 aura marqué l'histoire en ce qui concerne le nombre de tempêtes nommées. Il y en a eu 30. Le précédent record remontait à 2005, alors que 28 tempêtes avaient été nommées.

Pour la seconde fois dans l'histoire de la météo, il a donc fallu avoir recours à l'alphabet grec pour nommer les tempêtes de la fin de la saison.

2005 vs 2020

Six tempêtes ont atteint le statut d'ouragan majeur, ce qui constitue le deuxième plus grand nombre d'ouragans majeurs en une seule saison.

Et pour la première fois dans l'histoire, deux ouragans majeurs se sont formés dans le seul mois de novembre.

Une saison moyenne compte douze tempêtes nommées, six ouragans et trois ouragans majeurs.

C'est la cinquième année consécutive que la saison des ouragans dans l'Atlantique est supérieure à la normale, avec 18 saisons supérieures à la normale sur les 26 dernières.

La saison des ouragans va du 1er juin au 30 novembre.

Nombre record de tempêtes ayant touché les États-Unis

tempêtes aux États-Unis

L'année 2020 n'est pas seulement une année record pour le nombre de tempêtes, elle l'est aussi en ce qui concerne le nombre de tempêtes à avoir touché les États-Unis.

Douze tempêtes ont touché terre aux États-Unis, l'ancien record était de neuf et c'était en 1916.

Les tempêtes qui ont touché terre aux États-Unis sont Bertha, Cristobal, Fay, Hanna, Isaias, Laura, Marco, Sally, Beta, Delta, Zeta, Eta.

Des dégâts importants

ouragans plus importants

Les ouragans Eta et Iota ont fait plus de 200 morts et un nombre non encore déterminé de disparus, ainsi que des millions de dollars de dégâts en dévastant l’Amérique centrale.

Selon les chiffres officiels, plus de 150 000 personnes se sont retrouvées sans abri en raison des dégâts causés par les deux tempêtes. Des familles entières campent partout où elles peuvent, quitte à dormir dans la rue au bord d'une autoroute.

Au Honduras, 53 000 hectares de terres cultivables, qui servaient pour le riz et la canne à sucre, sont complètement détruits.

Un niveau d'énergie inférieur

Même si les tempêtes de 2020 resteront certainement dans les mémoires pour leur nombre et leur succession rapide, la force cumulée de la saison, reconnue par l'indice d'énergie cyclonique accumulée (ACE), brosse un tableau différent.

Alors que la saison de cette année a enregistré le plus grand nombre de tempêtes nommées de toutes les saisons, l'indice ACE suggère que la saison a été moins extrême.

énergie ouragans

Alors que l'Atlantique a produit plus de tempêtes que toute autre année enregistrée, l'ACE généré par les 30 tempêtes était disproportionnellement bas.

Cela indique qu'il y a eu plusieurs tempêtes de faible intensité pendant la saison. L'année 2005 avait connu des ouragans plus intenses avec cinq ouragans de catégorie 5. 2020 n'a produit qu'une seule tempête de catégorie 5, il s'agit de Iota, le dernier ouragan de la saison.

--

À VOIR ÉGALEMENT : Ça a l'air froid : un cycliste frappé par une solide vague

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité