Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Préparez-vous, l’hiver pourrait être très rigoureux

lundi, 16 septembre 2019 à 05:59 - Alors que l'automne s'annonce extrême, une analyse préliminaire de notre service météorologie laisse présager un hiver 2019-2020 plus froid qu'à l'habitude.

Dans leurs prévisions à long terme, les modèles européen, canadien, américain et japonais voient des températures saisonnières ou légèrement au-dessous. « Cette cohésion vers le froid est très rare », indique André Monette, chef du service météorologique à MétéoMédia.

APERCU7

En effet, habituellement, et qu'importe les saisons, les modèles météo ont tendance à voir des températures au-dessus des normales dans leurs prévisions à long terme. Mais cette fois-ci, l'ensemble des modèles sont cohérents pour l'hiver prochain... Le froid risque d'être plus corsé que durant un hiver normal.

Des analogues qui ne prévoient rien de bon...

Pour produire leurs prévisions, les experts utilisent une autre méthode de recherche : les années analogues, soit des années où le patron météo était comparable avec celui de cette année. Pour ce faire, ils regardent le patron météorologique actuel qui, à grande échelle, permet de se faire une meilleure idée.

Cette année, trois facteurs sont à prendre en compte :

  • L'anomalie d'eau chaude présente dans le nord-est du Pacifique, communément appelé " le Blob ", qui est d'une intensité rare;
  • L'anomalie d'eau chaude présente dans l'Atlantique, qui perdra en intensité au fur et à mesure que l'automne s'installera;
  • L'anomalie de températures dans le Pacifique (souvent associée à El Niño ou La Niña), au niveau de l'équateur, présentement neutre.

APERCU9

« Ces trois facteurs étaient présents lors des hivers 2013-2014, 2014-2015 et 2018-2019 », explique M. Monette et précise que les moyennes des deux premiers hivers étaient deux à trois degrés sous la normale au Québec. « Quand une journée est deux à trois degrés sous la normale, ce n'est pas un événement ; quand une saison complète est deux à trois degrés sous la moyenne, cela signifie que la saison fut exceptionnellement froide », explique le chef du service de météorologie.

APERCU8

Si l'on compare les années analogues avec les modèles météorologiques, le nord-est de l'Amérique du Nord serait plus froid qu'à l'habitude. À noter toutefois qu'il s'agit d'une première analyse prenant compte les paramètres actuels, mais que tout ceci pourrait changer d'ici quelques mois, à mesure que les prévisions s'affineront. Par exemple, il y a des incertitudes sur la présence ou le retour d'El Niño cet hiver, ce qui pourrait préciser les prévisions.

À VOIR ÉGALEMENT : L'automne sera d'un extrême à l'autre au Québec

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité