Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Exclusif : un hiver rude et long au Québec

lundi, 18 novembre 2019 à 05:05 - MétéoMédia prévoit un hiver sans équivoque : le froid et la neige domineront, en plus de venir empiéter sur le début du printemps.


L'HIVER À VENIR, EN BREF :

  • Un mercure sous les normales;
  • De la neige à profusion;
  • Un printemps tardif.

Selon l'analyse exclusive de nos météorologues, les températures seront en deçà des normales saisonnières au Québec. « Avec le patron météo prévu, on s’attend à ce que le vortex polaire descende davantage dans le centre du pays. Le Québec serait donc victime de descentes d'air froid plus fréquentes », commente André Monette, chef météorologue à MétéoMédia. L’est du Québec, quant à lui, devrait connaître un hiver typique, avec des températures oscillant aux alentours des normales.

Ailleurs au Canada, certaines régions seraient toutefois davantage concernées par le dôme d'air froid campé au centre du pays. Parmi celles-ci, on compte entre autres la Saskatchewan, le Manitoba ainsi que l'Ontario et l'ouest du Québec.

À l’opposé, les régions aux deux extrémités du pays devraient connaître des températures au-dessus des normales. La Colombie-Britannique ainsi que le Yukon auraient droit à des températures plus clémentes en raison d'une importante anomalie de température de l'eau dans le Pacifique, phénomène surnommé le Blob. Dans les provinces atlantiques, c'est plutôt en raison de la chaleur des eaux présentes près des côtes de l'Atlantique que l'on y prévoit un hiver plus doux qu'au Québec.

Précipitations en abondance

Pour la majorité des secteurs du Québec et de l'Ontario, MétéoMédia prévoit des précipitations au-dessus des normales.

APERCU PRECIPITATION NORTH AMERICA

Pour ce qui est des quantités attendues dans les régions du nord du Québec et de l'Ontario, celles-ci avoisineraient davantage des normales. Montréal pourrait donc facilement dépasser sa normale de 210 cm de neige par hiver.

APERCU NEIGE

En raison d'une concentration d'eau plus chaude que la normale au large de la côte est des États-Unis, les dépressions pourraient emmagasiner plus d'énergie, donc générer davantage de précipitations. « Si les dépressions ont plus d'énergie, celles-ci ont davantage de vapeur d'eau disponible, ce qui explique les plus grandes quantités de précipitations », ajoute Réjean Ouimet, présentateur et spécialiste à MétéoMédia.

neige normale hiver apercu

Le Québec va souvent être positionné entre l'air froid des Prairies canadiennes et la chaleur du sud des États-Unis. Ce contraste de températures important peut entraîner davantage d'épisodes de cocktails météo et plus de tempêtes. « Cette année, il est plus possible qu'on ait de la neige, puisque le froid devrait rester coincé au Québec », ajoute M. Monette.

APERCU TEMPÉRATURE NORTH AMERICA

Un hiver qui s'annonce interminable

Si une pause du froid est envisageable au mois de décembre, les températures au coeur de l'hiver, soit entre janvier et février, s'annoncent particulièrement glaciales. Par la suite, l'hiver pourrait venir empiéter sur les mois de mars et d'avril et le Québec risque de revivre le même printemps que l'année dernière, marqué par l'absence de la douceur.

Il serait donc fort surprenant que le printemps fasse une apparition hâtive cette année. « On risque de voir un "jamais deux sans trois". En 2018 et 2019, l’hiver s’est étiré jusqu’au mois d’avril. Cette année, cette possibilité est bien présente », conclut M. Ouimet, spécialiste qui cumule plus d'une trentaine d'années d'expérience dans le domaine de la météorologie. La province a d'ailleurs été frappée par une importante tempête de verglas le 16 avril.

APERCU TEMPERATURE MARS (1)

Retour dans le temps

Rappelons que l'hiver dernier s'est démarqué par son abondance de tempêtes de neige et cocktails météo. En 2018-2019, le mois de décembre a connu des températures au-dessus des normales, avec une seconde portion de la saison qui s'est déroulée de façon diamétralement opposée. En effet, le Québec a connu un mercure légèrement sous les normales dans la majorité des secteurs, sauf en Abitibi et sur la Côte-Nord où la moyenne fut saisonnière.

Températures moyennes du 1er décembre au 29 février :

  • Val-d’Or : - 13,3 ˚C
  • Gatineau : -8,3 ˚C
  • Montréal : -7,6 ˚C
  • Sherbrooke : -10,1 ˚C
  • Québec : -10,7 ˚C
  • Saguenay : -13 ˚C
  • Roberval : -13,6 ˚C
  • Rimouski : -10 ˚C
  • Gaspé : -9,7 ˚C
  • Sept-Îles : -13,1 ˚C

À VOIR ÉGALEMENT : Trois signaux forts qui pointent vers un hiver glacial, les voici :

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité