Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Aperçu de juillet : beaucoup mieux que juin

jeudi, 30 juin 2022 à 18:00 - La question se pose : cette tendance pluvieuse et orageuse que le Québec a connue depuis le début du mois de mai va-t-elle se poursuivre ? Aperçu de juillet.


En bref :

  • Première moitié de juillet plus active au Québec ;
  • Changement de paradigme vers la mi-juillet ;
  • Au total, précipitations sous les normales pour le mois.

La tendance se poursuit ?

Mai et juin ont donné lieu à des événements météorologiques violents. Le 21 mai, un derecho a balayé certaines régions du Québec. Puis, le 16 juin, des orages produisant de la forte pluie et de la grosse grêle sévissaient. De fait, la province a connu 28 jours sur 30 avec du temps orageux durant le mois. Est-ce que la tendance risque de se poursuivre ? Mentionnons que c'est en juillet que des cellules orageuses se manifestent le plus souvent avec 27 jours, en moyenne.

« Il est plutôt rare de vivre des situations aussi intenses à répétition, précise Réjean Ouimet, météorologue. La logique météo voudrait qu’en juillet les chances de voir un cas d’orages aussi dévastateur soient minces. »

AP-P2

Juillet en deux temps

Pendant que la lutte des masses d'air se poursuit durant la première moitié du mois, cette séquence pourrait être le théâtre de temps actif. Toutefois, un changement de paradigme est anticipé à compter de la seconde tranche de juillet. C'est à ce moment que le Québec pourrait retrouver l'été avec ses températures chaudes et son beau temps.

« Ce n’est qu’après la mi-juillet, avec la chaleur qui se repositionne davantage sur le Québec, que le régime météo va se calmer, poursuit Réjean Ouimet. Toutefois, si les régions les plus au sud de la province sont davantage protégées, celles au nord resteraient sous les feux de la rampe. Le Saguenay, durement éprouvé par les précipitations abondantes depuis le mois de mars, est à surveiller. »

AP-P3

Une menace pour le Québec

Le plus fort de la saison des ouragans commence en août. En juillet, il semble que la tendance indique un potentiel de voir plus de tempêtes se former. De plus, la trajectoire empruntée par ces éventuels cyclones sera déterminante pour le Québec.

« Les trajectoires plates qui amèneraient les tempêtes vers le golfe du Mexique sont davantage inquiétantes pour le Québec que celles qui restent dans l’Atlantique, explique Réjean Ouimet. En effet, du golfe du Mexique, la courbe empruntée par ces tempêtes amène souvent les restes chargés en pluie au voisinage du Québec. »

AP-P5


À VOIR ÉGALEMENT : le Québec devra patienter avant de retrouver l'été

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité