Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Une anomalie viendra freiner l’été en juin

jeudi, 23 mai 2019 à 18:27 - Le Québec restera coincé dans une anomalie (températures plus froides que la moyenne) au début du mois de juin. La majorité des villes de la province commenceront donc l’été météorologique (qui débute le 1er juin) sur les freins. C’est d’ailleurs une tendance sous les valeurs de saison qui perdure depuis huit mois.


Alors que le sud a connu sa quatrième journée au-dessus de 20 °C depuis le 1er mai jeudi (cette région en observe douze en moyenne sur l'ensemble de ce mois), le début de l'été météorologique (dès le 1er juin) est compromis par un trouble-fête présent depuis bien longtemps au Québec : la fraîcheur.

THEOO5

La fin du mois de mai risque d'être sous les valeurs saisonnières malgré quelques brefs regains au mercure (20 degrés et plus) en raison de systèmes en approche. Tout ceci est le résultat d'une lutte endiablée entre la chaleur du sud et le dôme d'air frais plus au nord. C'est ce dernier qui devrait continuer à dominer et ce, jusqu'à la mi-juin.

THEO 4

On commencera donc le mois de juin avec des températures anormalement fraîches, une tendance tenace depuis plusieurs mois. Notez que pour le sud de la province, la normale est autour de 21 °C à ce moment de l'année.

En route vers la deuxième semaine du mois, la situation ne s'améliorera pas puisque le mercure devrait afficher, encore une fois, des maximums sous les valeurs saisonnières. Il faut toutefois savoir que la normale atteindra 24 °C le 15 juin prochain. On peut donc parler de températures maximales aux alentours de 20 °C, ce qui est confortable.

Mercredi8

Le Québec habitué à la fraîcheur ces derniers mois

Depuis octobre 2018, les moyennes mensuelles se situent sous les normales. On est donc dans du temps anormalement froid depuis l'automne. Cette situation s'explique par un blocage atmosphérique persistant dans lequel le continent américain est coincé entre deux zones de haute pression, l'une en Alaska, l'autre au Groënland, où l'on observe des températures plus chaudes que la normale. Inévitablement, l'air frais du nord a alors tout le loisir de s'enfoncer et de rester dans nos latitudes et jusqu'au centre du continent. Il faudra un déblocage lié à plusieurs facteurs météo pour pouvoir se sortir de cette fraîcheur bien trop longue au goût de nombreux Québécois.

maxmoyen

Suivez l'Aperçu de l'été décortiqué ce lundi 27 mai pour savoir quand la chaleur prendra enfin le dessus !


À VOIR ÉGALEMENT : Le soulèvement des rivières québécoises

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité