Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

75 km de verre extraterrestre recouvrent un désert

vendredi, 17 juin 2022 à 04:53 - Depuis une dizaine d’années, une mystérieuse formation de verre en plein désert d’Atacama intrigue les scientifiques. On se demande comment l’amoncellement, vieux de plus de 12 000 ans, est arrivé là.


Cette formation de verre s’étend sur 75 kilomètres de long. On y retrouve des morceaux et des blocs de couleur foncée. Le vert prédomine. Certains de ces blocs peuvent atteindre 50 centimètres de diamètre. Le tout a été découvert en 2012 et, depuis, plusieurs hypothèses quant à sa formation ont été émises par la communauté scientifique.

verre desert

Un sable devenu verre

Tous s’entendent sur le fait que ce verre a été créé à partir du sable grâce à une source de chaleur extrême. Le sable s’est donc vitrifié. Il reste maintenant à savoir ce qui a généré autant de puissance. L’hypothèse extraterrestre a été soulevée par le passé, mais elle a été rapidement éclipsée par une étude de 2017. Cette dernière conclut qu’il y a 12 000 ans, alors que cette partie du désert d’Atacama était parsemée d’arbres et d’herbe, d’intenses feux de végétation ont généré assez de chaleur pour vitrifier le sable. Le problème, c’est que le sable peut devenir du verre à partir de températures entre 1 500 °C et 1 700 °C. Un feu de forêt à pleine puissance n’atteint que 800 °C environ… ce n’est même pas la moitié de la chaleur requise pour créer du verre. L’hypothèse est donc infirmée rapidement.

Une signature minéralogique amène à la découverte

Des études futures, chapeautées par Peter Schultz, de l’université Brown (Rhode Island), sont allées plus loin en analysant la signature minéralogique de ces blocs de verre. On y a trouvé de la baddeleyite (ou oxyde de zirconium), qui ne se forme qu’à des températures au-delà de 1 700 °C, mais aussi d’autres minéraux très précis comme la troïlite (sulfure de fer) et la cubanite (sulfure de fer et de cuivre), entre autres. Un seul autre objet analysé par les scientifiques présente la même signature minéralogique que ces blocs de verre : la comète 81P/Wild, qui vogue toujours dans les confins de notre système solaire.

comète

Les scientifiques ont donc établi un lien entre une comète et la création de cette formation de verre. L’hypothèse la plus récente, qui est aussi la plus probable à ce jour, est qu’un objet céleste, comme une comète, est entré dans l'atmosphère terrestre et a presque atteint le sol. Toutefois, elle a explosé juste au-dessus de ce dernier, générant une chaleur extrême qui a vitrifié le sable de la région. Les vents créés par cet événement ont contribué à étendre la formation de verre et à déformer ses blocs.


À VOIR ÉGALEMENT : Les Îles-de-la-Madeleine sortent d'où ?

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité