Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

5 grands mystères au-dessus de notre tête.

mercredi, 26 août 2020 à 10:01 - Enfant, j’aimais me coucher par terre simplement pour regarder les étoiles. J’avais l’impression de me perdre dans l’infiniment grand. C’est quelque chose que j’aime faire encore aujourd’hui. Et vous ? Avez-vous pris le temps d’observer le ciel ? Il y a des choses que vous devez absolument voir. Les voici.

Pluie de perséides - Crédit michal-mancewicz-Q6ypnqRk2U0-unsplash

FAITES VOS VOEUX

Les Perséides sont un classique de notre ciel d’été. On attend avec impatience ce moment de l’année où l’on pourra sortir à l’extérieur, notre boîte à voeux sous le bras, et nous laisser bercer par la beauté de cet essaim de météores.

Vers la mi-août, la Terre repasse tout près de l’orbite de la comète 109P/Swift-Tuttle dont le sillage est parsemé de milliards de particules de poussière. Mais pour être aux premières loges de ce festival d’étoiles filantes, vous devrez éviter toute pollution lumineuse qui pourrait nuire au spectacle. Aussi la NASA recommande de vous coucher par terre, les pieds pointés vers le nord-est, et de laisser la magie opérer.

Aurore Boréale - Crédit httpsunsplash.com@beckerworks

LA DANSE DU CIEL

Lors d’une aurore boréale, le ciel ressemble à la toile d’un grand artiste. Comme si, à chaque coup de pinceau, le tableau prenait vie, comme par enchantement. Est-ce une histoire de contes de fées ? Non ! C’est plutôt une histoire très scientifique.

Selon l’Agence spatiale canadienne, l’aurore boréale, que l’on surnomme aussi aurore polaire, se forme dans l’hémisphère Nord lorsque des particules chargées d’électrons et de protons entrent en collision avec les gaz qui se trouvent dans la haute atmosphère terrestre. Ces collisions génèrent de minuscules éclats lumineux qui emplissent le ciel de lumière colorée. Ainsi, des milliards de petits éclats lumineux apparaissent en séquence, ce qui donne l'impression que l'aurore « danse » dans le ciel.

LA LUNE - Crédit amit-talwar-zoz1tcV5KNc-unsplash

ELLE VEILLE SUR NOUS

Elle serait vieille d’au moins 4,51 milliards d'années. Elle fait partie de notre décor nocturne. Sans elle, le ciel ne serait pas le même. Qui suis-je ? La Lune bien sûr !

Toutefois, certaines phases de la Lune sont plus fascinantes que d’autres. Particulièrement lorsqu’il s’agit de super lune ! Même si ce nom évoque celui d’un super héros, le terme connaît un véritable engouement depuis 2010. On parle de super lune lors d’une nouvelle lune ou d’une pleine lune, et lorsque celle-ci se trouve le plus près de la Terre, soit à son périgée. Elle apparaîtra alors jusqu’à 14 % plus grosse et 30 % plus lumineuse que d’ordinaire précise la NASA. Chose certaine, lorsque cela se produit, prenez le temps de l’admirer et de lui confier vos secrets.

Une lumière STEVE captée au lac Childs, au Manitoba. Crédit NASA's Goddard Space Flight CenterKrista Trinder

PHÉNOMÈNE INEXPLIQUÉ

Avez-vous déjà vu une Steve ? Je ne parle pas de votre voisin, mais d’un phénomène qui s’apparente à une aurore boréale. Steve est un ruban céleste violet et vert qui s'étire sur plusieurs centaines de kilomètres, et qui suit un alignement est-ouest. Son nom, reconnu depuis 2018 par la NASA, est l'acronyme de « Strong Thermal Emission Velocity Enhancement », soit « forte augmentation de la vitesse d'émission thermique ».

L’aspect particulier de Steve fascine la communauté scientifique qui a du mal à trouver une explication. Mais d’après des chercheurs de l'équipe de l'université de Calgary au Canada, il pourrait s'agir d'un phénomène qui se forme dans l'ionosphère, la couche de l'atmosphère comprise entre 60 km à 1 000 km d'altitude. Les ions de Steve se déplaceraient plus rapidement et seraient plus chauds (de l'ordre de 3 000 °C) que les autres particules situées dans la même zone.

La Voie lactée - Crédit m-wrona-opaAhLe0ZTI-unsplash

LA TÊTE DANS LES ÉTOILES

En anglais, la Voie lactée a pour nom Milky Way. Un nom que je trouve délicieux et qui représente à merveille cette espèce de bande blanchâtre que l’on peut facilement observer la nuit venue.

Selon la NASA, notre galaxie, la Voie lactée dans laquelle se trouve notre Système solaire, est composée de gaz, de poussières et d'étoiles. En contemplant la Voie lactée, vous contemplez près de 1,7 milliard d’étoiles. Sachez qu'il vous faudrait plus de 50 ans pour toutes les compter, à raison d'une par seconde. Notre Voie lactée mesure environ 100 000 années-lumière de diamètre et environ 20 000 années-lumière d'épaisseur. Comme la plupart des galaxies, la Voie lactée tourne lentement, tout comme nous. Une rotation complète dure environ 240 millions d'années. Comme notre soleil est né il y a environ 4,6 milliards d'années, nous avons effectué plus de 19 rotations autour du centre de notre galaxie.

VERS L’INFINI, ET PLUS LOIN ENCORE

Vous pourrez poursuivre votre exploration du cosmos en consultant les sites suivants :

NASA

Planétarium de Montréal

L’ASTROLab du Mont-Mégantic

__À VOIR ÉGALEMENT : Jardiner c'est bon pour le moral __

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité