Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

2020 dans les dix années les plus chaudes pour Montréal et Québec

lundi, 4 janvier 2021 à 16:52 - Les données préliminaires de l'agence météorologique du Japon spécifient que l'année 2020 fait partie des années les plus chaudes depuis la prise de données. Le Québec ne fait pas exception à ces chaleurs exceptionnelles, alors que les villes de Montréal et Québec ont enregistré en 2020 des anomalies de températures dans le top 10 des plus élevées, selon des données compilées par Météomédia.

En effet, l'année 2020 aura été la sixième année la plus chaude pour la ville de Montréal et la huitième pour la ville de Québec. La métropole a enregistré une anomalie de température d'environ quatre dixièmes de degrés inférieurs à son année la plus chaude, en 1998. Pour Québec, lors de son année la plus chaude, en 2010, la ville avait enregistré une anomalie de 2,39 degrés de plus que la moyenne annuelle qui est de 4,2 degrés.

Chaleur2

2010 a également été étouffant pour Montréal, dont l'écart de température par rapport aux normales a aussi été important. À travers la province, les 24 jours les plus doux du premier mois de 2020 avaient entraîné une anomalie mensuelle moyenne de 3,8 °C au sud de la province selon le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).

Chaleur3 (1)

L'été a été particulièrement marquant, alors qu'un nombre impressionnant de canicules a été enregistré dans plusieurs régions, égalant des records de tous les temps. Rappelons qu'au Canada, une canicule désigne une période de trois jours consécutifs au cours desquels la température atteint ou dépasse les 30 degrés.

Chaleur5 (1)

Ces périodes de canicule ont laissé place à des records de températures, dont un record absolu enregistré en juin, pour la ville de Sept-Îles. Toujours selon le MELCC, les mois de juillet et août ont été les plus chauds enregistrés depuis 100 ans au Québec. L’été a d’ailleurs été anormalement chaud au nord de la province.

Chaleur4 (1)

Toutefois, ce n'est pas seulement l'été qui s'est avéré particulièrement chaud dans la province. Plusieurs se souviendront d'une longue période de douceur en novembre, alors que cinq records mensuels de chaleur ont été enregistrés les 9 et 10 novembre.

Chaleur6

En somme, huit mois sur douze ont enregistré des températures en haut des normales pour l’ensemble du Québec.

À voir également : Sauvée de la noyade par un surfeur professionnel

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité