Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Froid précoce : aussi brutal qu’en 2018?

mercredi, 25 septembre 2019 à 19:17 - L'installation du froid sur la province cette année possède des points communs avec celle de l'année passée... Et cela pourrait être inquiétant !

Pour les prochaines semaines, le Québec sera le théâtre d'un véritable combat entre les masses d'air ! D'un côté, dans l'Ouest canadien, la présence de la masse d'air froid favorisera la formation de flocons ; de l'autre, les États-Unis seront aux prises avec une masse d'air chaud.

Par conséquent, même si dans un premier temps le Québec sera épargné par le grand froid de l'Ouest canadien, il ne faudra pas attendre très longtemps avant d'en ressentir les restes.

S'en suivra alors, pour les prochains jours, une alternance de masses d'air au-dessus du Québec. Ceci aura pour conséquence de placer la province sur le corridor des dépressions qui, par leur passage, feront grimper le mercure et l'humidité.

lundi2

Ça sera le cas entre vendredi et samedi prochain, ainsi que lors des premiers jours du mois d'octobre.

Les années se suivent... Et se ressemblent ?

Rappelez-vous : en 2018, l'automne avait fait une véritable entrée fracassante et la province avait été victime d'une amplitude de températures importante... À tel point que le mois d'octobre avait terminé bien en-dessous de la normale de saison pour le sud, et que de nombreux records de froid avaient été battus au mois de novembre pour l'ensemble du territoire.

mercredi2

Mais si l'on regarde les températures actuels, il n'y a pas grand chose à envier à 2018...

mercredi3

En effet, la moyenne de cette année entre le 1er et le 24 septembre est plus basse qu'en 2018. La première poussée de froid a été enregistrée le 1er septembre, contre le 18 septembre en 2018.

La prochaine devrait avoir lieu le 3 octobre, tandis que l'année dernière, la seconde descente a été enregistrée le 11 octobre.

Est-ce que cela indique que cette année est pire que l'année dernière ? « Pas du tout ! », selon Réjean Ouimet, expert météorologue à MétéoMédia. « La Les températures étaient plus hautes en 2018 et la chute plus importante : le virage a donc été violent », explique M. Ouimet avant de souligner que cette année, « l'écart est moins important et donc moins violent ».

Les premiers flocons au Québec ?

Cette dominance d'air froid aura comme conséquence directe la possibilité d'entrevoir les premiers flocons sur certains secteurs les plus au nord de la province.

mardi

Rappelons que pour Val-d'Or et le Saguenay, ce ne sera pas quelque chose d'inhabituel !

mardi4

À VOIR ÉGALEMENT : Vortex polaire : présent plus souvent chez nous ?

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité